Accueil > Analyses, vulgarisations > Mémoires minorisées

Cette semaine dans On est pas de cadeaux !, le premier volet d’une série d’émissions sur la transmission des vies, des communautés et des luttes transpédégouines.

On part de quelques questions : comment transmettre nos vies et nos luttes, en dehors de la famille ou de l’école ? Comment faire vivre nos souvenirs, au-delà des albums de photos ou des fonds d’archives ?
Et pour y répondre, on découvre ensemble plusieurs projets, présentés par celles et ceux qui les font : Mémoires minoritaires, Patchwork des noms, Queercode, Ni invisibles ni oublié-e-s et Utopia traductions.

Avec aussi « Carte Rose », un enregistrement de la fameuse émission de Ménie Grégoire, mise en musique par Alain Burosse pour le générique de fin de la Nuit Gay de 1995 ; un enregistrement de la cérémonie de présentation du patchwork des noms animée par la FABRIC’ART thérapie et le Couvent des Traboules des Sœurs de la Perpétuelle Indulgence, le 6 octobre Grenoble ; et des extraits de la série « Ni invisibles ni oublié·e·s », diffusée dans l’émission Brasero sur Canal Sud.

Et les musiques : « Wall Of Memories » de Gesaffelstein, « You Are My Sister » d’Antony and the Johnsons, « A new error » de Moderat et « Memories » de The Midnight.

Bonne écoute !

Voir en ligne : clic droit et ’enregistrer sous’

SPIP 3.2.1 [23954] | squelette | | Contacter Radiorageuses | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Version mobile