Accueil > Analyses, vulgarisations > Pas de fierté sous occupation

Pas de fierté sous occupation

contacter On est pas des cadeaux

Ce Jeudi 1er Mars, avec le CRAAP (Collectif de Réflexions, Analyses et Actions Postcoloniales), de 16H00 à 17H00, nous invitons Jean Stern dans une émission autour du Pinkwashing, l’instrumentalisation des LGBTI dans des politiques à des fins nationalistes en Israël.

Une tournée nationale autour de son livre "Mirage gay à Tel-aviv" permet de donner un écho supplémentaire à la campagne BDS -Boycott, désinvestissement et sanctions- qui est une campagne internationale appelant à exercer diverses pressions économiques, académiques, culturelles et politiques sur Israël afin d’aboutir à la réalisation de trois objectifs : la fin de l’occupation et de la colonisation des terres arabes, l’égalité complète pour les citoyens arabo-palestiniens d’Israël, et le respect du droit au retour des réfugiés palestiniens.
Plus d’infos ici https://www.bdsfrance.org/qui-sommes-nous/

Dans cette enquête inédite et à contre-courant, Jean Stern démonte une stratégie marketing et politique orchestrée par l’État israélien – le pinkwashing – qui consiste à camoufler la guerre, l’occupation, le conservatisme religieux et l’homophobie derrière le paravent sea, sex and fun d’une plaisante cité balnéaire, Tel Aviv. De Tsahal, armée affichée « gay-friendly », au cinéma – porno ou branché – empreint d’orientalisme, en passant par la frénésie nataliste chez les gays via la gestation pour autrui, l’auteur raconte l’envers du décor d’un rouleau compresseur. Ce « mirage rose » est décrié par les homosexuels palestiniens et les militants radicaux LGBT israéliens, juifs comme arabes.

Cofondateur de GaiPied en 1979, puis journaliste à Libération et à La Tribune, Jean Stern a publié Les Patrons de la presse nationale. Tous mauvais (La Fabrique, 2012).

Bonne écoute !

Voir en ligne : Émission Jean Stern

SPIP 3.2.1 [23954] | squelette | | Contacter Radiorageuses | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Version mobile