Accueil > Analyses, vulgarisations > La tête sur les épaules

La tête sur les épaules

contacter Fréquence Furies Furieuses

Nous critiquons encore et toujours vivement la pensée sous jacente à la psychanalyse freudienne avec l’aide de Sophie Robert, documentariste et déconstructrice du dogme psychanalytique.
Et cette fois on y ajoute une touche d’alternative...autrement dit comment le féminisme fait bouger les lignes dans le domaine des psychothérapies et du soin ? Un coup d’oeil historique proposé par Stéphanie Pache et un bref apercu de nouveaux paradigmes en psychologie, ne répondront que très partiellement à cette vaste question.

Pour en savoir plus :

des films :
http://www.cygnification.com/la-psychanalyse-en-france-entretien-avec-sophie-robert/
http://www.dragonbleutv.com/documentaires/2-le-mur-ou-la-psychanalyse-a-l-epreuve-de-l-autisme
les déconvertis de la psychanalyse :http://www.dailymotion.com/video/x37mnmz
Le colloque 15-17 octobre 2015 à Bruxelles La Psychologie à l’épreuve du Féminisme. Un levier de Résistance ?

des articles :
http://le-cercle-psy.scienceshumaines.com/sophie-robert-la-psychanalyse-doit-debattre-de-l-autisme_sh_28164

http://le-cercle-psy.scienceshumaines.com/alexandre-stevens-pourquoi-j-ai-porte-plainte-contre-sophie-robert_sh_28636
https://blogs.mediapart.fr/jean-louis-racca/blog/210114/la-victoire-de-sophie-robert-une-defaite-cinglante-pour-la-psychanalyse

des livres :
Susan sturdivant : Les femmes et la psychothérapie - Une philosophie féministe du traitement.
Référence :
Stéphanie Pache : Médecin, psychiatre en formation et doctorante en histoire de la médecine, à l’Institut universitaire d’histoire de la médecine et de la santé publiques (Iuhmsp) de l’Université de Lausanne. Son doctorat, effectué sous la direction du Professeur Vincent Barras, porte sur l’histoire des thérapies féministes en santé mentale.

MP3 - 47.6 Mo

click droit enregistrer la cible du lien sous

Voir en ligne : click droit enregistrer la cible du lien sous

SPIP SPIP | squelette | | Contacter Radiorageuses | Suivre la vie du site RSS 2.0